Météo au beau fixe  pour l’activité de prélèvement et de greffe

Ce n’est plus l’armée qui s’occupera des permanences de nuit.

Quand il s’agit de défendre l’existence de l’aéroport de Tours, un argument arrive en priorité… avec peu de contestation : le maintien des vols pour transporter des organes à greffer, soit des avions qui peuvent décoller à toute heure du jour et de la nuit en lien avec le CHU.

Le CHU réalise près de 300 greffes par an et prélève les organes d’une cinquantaine de patients….

Lire la suite dans les articles en lien

Info Tours en parle

La NR en parle

France Bleu en parle

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *